Triumph TR3

La Triumph TR3 va faire le succès et la fortune du constructeur anglais de 1955 à 1962.

Dans la lignée de son aînée la TR2, la TR3 est une évolution logique tant esthétique que mécanique de la TR2. Produite de 1955 à 1962, la TR3 se révèle être une TR2 légèrement retouchée, conservant ainsi l’ensemble de ses qualités sans dénaturer son dessin.

Extérieurement, la proue évolue avec une grille de radiateur avancée surnommée «egg box» ou «boite à oeufs», et des joints d’ailes en acier au lieu d’être peints. Seul un nouvel écusson sur le capot moteur complète l’identification.

Sur la poupe, les charnières de coffre sont chromées et non peintes. De nouvelles options tels que le hard top en fibre de verre et un siège arrière occasionnel pour une troisième personne viennent compléter l’évolution de la gamme.

Malgré peu d’évolutions, la TR3 confirme un succès commercial évident. La puissance du moteur gagne 5 cv par rapport à la TR2 grâce à deux carburateurs SU, augmentant la puissance à près de 95 cv. Souplesse du moteur, vivacité à bas régime et sonorité mélodieuse, ses qualités sont évidentes.

Elle sera la première voiture de sport du marché à être équipée en série de freins à disques à l’avant. La TR3 A est une légère évolution de la TR3 avec des poignées de portes extérieures, une calandre agrandie et des phares moins proéminents.

Véritable collector, la TR3 voit sa côte d’amour continuer de progresser. Sa fiabilité et la vraie disponibilité de pièces de rechange permettent d’envisager une utilisation fréquente. Sensations au rendez-vous, coude à la portière et position de conduite au ras du sol expliquent la popularité de ce modèle.

Le modèle présenté a été restauré intégralement à très haut et s’est vu apporter quelques améliorations avec, pour but avoué, d’en faire la meilleure TR3 possible.

Coté mécanique on y a greffé 2 carburateurs Weber avec une pipe d’admission sur mesure ainsi qu’un échappement légèrement libéré, la boite de vitesses a été refaite à neuf, les rapports passent très facilement et s’enclenchent sans effort.

Le comportement de cette TR3 n’a pas été oublié, outre une plus grosse barre anti-roulis et de plus gros freins, des roues d’un diamètre et d’une largeur supérieure ont été adoptées lui procurant une meilleur assise et une meilleure tenue de route.

L’intérieur n’est pas en reste car il se pare d’un cuir de très haute qualité, d’un volant à 3 branches en bois précieux, elle est dotée d’une capote, de side-screens et d’un couvre tonneau neuf.

Elle est faite pour rouler sur de longues distances, elle est éligibles à de nombreux rallyes.

Caractéristiques

Année : 1958

Carrosserie : Roadster

Couleur : Rouge

Énergie : Essence

Transmission : Manuelle 4 vitesses + overdrive

Cm3 : 2000 cm3

CV : 100