MG TD Arnolt coupé

Passionné de course automobile, Stanley « Wacky » Arnolt dessine, conçoit et conduit ses propres voitures. Au début des années 50, il se consacre à la revente de voitures anglaises. Il fonde S.H. Arnolt Inc et devient le principal importateur MG, Riley et Morris du Midwest américain. Il revend aussi des Bentley, des Rolls-Royce et des Aston-Martin.

Lors d’une visite au Salon de Turin en 1952, il tombe en arrêt devant le stand Bertone qui présente un coupé et un cabriolet sur la base de la petite MG TD signé de Giovanni Bertone, de son fils Nuccio et de Giovanni Michelotti. Arnolt obtient un contrat d’exclusivité pour ce modèle. Les établissements Bertone, en difficultés financières, ne peuvent se priver d’une telle aubaine.

Il envisage la construction de 200 modèles : 100 coupés et 100 cabriolets.

Arnolt commande des châssis nus, équipés de moteur, directement à l’usine MG d’Abingdon et, dans ses usines de Chicago, pose les carrosseries en provenance d’Italie. La voiture est une 4 places, contrairement à la MG TD originale. La carrosserie est en acier avec les ouvrants en aluminium.

Malheureusement, la production n’atteindra pas les 200 unités ; 102 voitures seulement verront le jour (67 coupés et 35 cabriolets), entre 1953 et 1954, car l’usine MG arrêtera de fournir les châssis.

Selon les rumeurs, il ne resterait que 3 exemplaires du coupé en Europe, le modèle présenté a été intégralement restauré il y a quelques années, il dispose d’un dossier très complet en documentant les détails.


Caractéristiques

Année : 1953

Carrosserie : Coupé

Couleur : Peacock blue

Énergie : Essence

Transmission : Manuelle

Cm3 : 1250 cm3

CV : 58 cv